Focus : les pontets et les brasures à l’argent

Focus : les pontets et les brasures à l’argent
22 octobre 2021 julien@victoire-cycles.com

Chez Distance, dès le début de la fabrication de nos vélos, nous travaillons avec la même exigence que notre marque de vélos sur-mesure Victoire. Aujourd’hui, nous faisons le point sur trois détails qui participent à la qualité finale de nos cadres.

Le petit tube faisant jonction entre les haubans d’un vélo est appelé pontet. Souvent, un insert y est intégré afin de pouvoir fixer un porte-bagages. On retrouve plus rarement ce même pontet entre les bases du vélo.

En plus de permettre l’arrimage d’un garde-boue arrière à l’aide d’un insert supplémentaire, ce pontet des bases permet de rigidifier le triangle arrière du vélo. Sans lui, l’effort fourni lors du pédalage peut amener une déformation de ce triangle, parasitant le bon comportement du vélo. Cette déformation, en plus de nuire au ressenti du cycliste, peut amener le disque à frotter contre la base lorsqu’elle est mise sous contrainte.

Pour cette raison, chez Distance, nous plaçons un pontet de bases sur chacun de nos modèles, y compris ceux ne nécessitant pas de garde-boue arrière. Les Distance 25 et 30 sont par exemple propices à subir de fortes contraintes mécaniques au niveau du boîtier de pédalier, étant des vélos cyclosportifs. il est donc important pour nous de rigidifier leur triangle arrière grâce à ce pontet. C’est aussi le cas du Distance 60, notre modèle VTT, qui peut être amené à se coucher dans des virages serrés et à vivre des relances explosives.

Autre point qui, lui aussi, est important dans le processus de fabrication de nos cadres : le métal d’apport. Il s’agit ici de l’alliage utilisé pour réaliser les cordons, qui scellent les différents tubes entre eux. Dans les ateliers Victoire et Distance, nous utilisons différents alliages à teneur en argent variable selon la situation.

A titre indicatif, le prix d’un kilo de baguettes de laiton (alliage de cuivre et de zinc) environne 25 euros tandis que celui de baguettes contenant 34% d’argent est de 375 euros le kilo. Chez Distance, nous ne faisons pas de concessions lorsque utiliser un alliage riche en argent permet de préserver les tubes avec lesquels nous travaillons.

Plus l’alliage utilisé est riche en argent, plus sa température de fusion est basse et plus il se liquéfiera rapidement sous la flamme. Toutes les séries de tubes ne présentent pas les mêmes caractéristiques. Ainsi, nous adaptons notre métal d’apport en utilisant celui qui permettra de conserver toutes les propriétés des tubes sur lesquels nous travaillons. Par exemple, une série de tubes qui n’appréciera pas une chauffe soutenue se devra d’être soudo-brasée avec un alliage riche en argent !

Cela permet de nous assurer que les zones fortement sollicitées mécaniquement (notamment la boîte de pédalage, le tube de selle et la douille de direction) ne présentent aucune faiblesse mécanique.

Enfin, toujours dans l’optique d’obtenir un cadre aux propriétés optimales, polir un cordon (au delà de questions esthétiques) permet de répartir les forces exercées sur une surface tout à fait homogène, le rendant plus apte à absorber les contraintes mécaniques.

Le polissage réalisé à l’aide d’une machine ne permet pas de préserver autant le matériau qu’un polissage effectué à la main, par nature plus délicat.

Le polissage manuel de chacun de nos cordons permet donc d’obtenir, en plus d’un résultat plaisant à l’oeil, les meilleures caractéristiques techniques en terme de résistance.

Gratuite et sur simple rendez-vous, la visite de notre atelier permet de découvrir toutes ces subtilités et d’en discuter de vive voix avec nos cadreurs. Toute l’équipe Distance vous dit à très bientôt pour de nouveaux focus techniques !

Comments (0)

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

15 + sept =